top of page

Mes étapes de travail après le mariage, en tant que photographe


Le mariage est fini, on est lundi, la deuxième partie du job commence. C’est pour moi la partie que je préfère, ma safe place à moi. 


Première étape, un café à la main, on sort les cartes SD et on derush. C’est-à-dire que je mets toutes les photos sur le pc dans le dossier des mariés + copie pour ne rien perdre. Une fois qu’on a toutes les photos, on importe tout dans lightroom et on fait une première sélection. Après la première sélection, j’ai encore des doublons et environ 1000 photos. C’est parti pour la deuxième sélection, j’essaye généralement d’arriver à 550 photos. Pour un rendu final de 500. 


On me demande souvent pourquoi 500 photos ? 

Je retrouve simplement que c’est le nombre parfait, j’arrive naturellement à ce nombre même sans le vouloir. Je sais que certains photographes parle en reportage et du coup ne donne pas de nombre exact, mais pour éviter que quelqu’un soit déçu, je préfère donner un nombre. 500 photos, c’est largement suffisant pour ne pas avoir de doublons et pour avoir tous les moments forts de la journée. :) 


Revenons à nos moutons. Sélection faite, je passe toutes les photos, une par une à la géométrie auto pour les rendre parfaitement droites. C’est important. C’est la base. 


Eeeeeensuite, je reprends à la première photo et je recadre une par une toutes les photos. Je garde le former pour les horizontales et de mets les verticales en 4:5. 


Une fois tout ça de fait, on a une bonne base pour commencer à retoucher les photos. Là, on est face à 500 photos et il faut commencer, ne vous laissez pas tenter par les photos de couple. Vous serez content de les avoir gardé pour la fin. Je fais toujours comme ça, les photos de couple pour la fin. 


Je commence par les photos de la soirée, c’est-à-dire les photos au flash, ce sont les plus rapides et les plus faciles à retoucher, car la photo brute est déjà très belle de 1 et que durant toute la soirée l'éclairage est le même (grâce au flash). Donc là je pose mon preset, j’ajuste l’exposition et la température, parfois, j’ajuste également les ombres si je veux avoir plus de profondeur dans la photo. Une fois la première photos de faite, je copie mon preset à toutes les autres photos au flash et j’ajuste une par une chaque photo. 


Voilà les 100 premières photos de faites. Je reprends au début et je commence par les préparatifs. Je pense que pour être efficace il faut vraiment faire partie par partie, préparatifs de la mariée et je fait une pause, puis je reprends aux photos de groupes par exemple. Il faut sortir la tête de ses photos, c’est important. 


Pour chaque photo, voilà ce qui est important : la teinte, respectez les couleurs de peau, les couleurs des vêtements, les bleus et les verts. Très important. La netteté du sujet, qui se rattrape facilement et la « propreté »  de la photo. 


Une fois toutes les photos de faite, on fait une deuxième passe. Je conseille de laisser passer une demi-journée ou une journée avant. Pour revoir les photos d’un œil frais. Pour cette deuxième passe, je commence par la fin et je remonte jusqu’aux préparatifs. 


C’est bientôt fini, la dernière étape avant l’export des 500 photos est celle qui fait la différence, je repasse dans chaque photo et sélectionne en taggant d’une couleur celle que je vais passer sur Photoshop. 


Pourquoi Photoshop ? Pour « nettoyer » les photos. Par nettoyer les photos j’entends enlever des éléments sur le sol, arranger un mur qui n’est pas clean ou enlever une personne de l’arrière-plan, sur les photos de couple par exemple. Tout ce que je n’ai pas réussi à faire sur Lightroom avec l’outil « Gomme ».


Je laisse passer une journée à nouveau, je fais une vraie dernière passe et je suis prête à exporter l’ensemble des photos que je renomme évidement, correctement. 


Les photos sont sur mon bureau, plus qu’à les importer de GOOGLE DRIVE, avant de les partager aux mariés. 



Comentários


bottom of page